mardi 6 novembre 2012

Les "socialistes" tombent le masque



Avec M. Hollande au moins, on a eu l’étiquette socialiste, rose clair si on veut, mais socialiste ! et voter socialiste, qui aurait cru que c’était voter à droite ?
Avec la création du ministère du redressement productif on était déjà un peu dubitatif. La compétition internationale, c’est un peu le dada de la droite. Parce qu’à cause de la compétition internationale, de la « mondialisation » n’est-ce pas, il faut renoncer à une société égalitaire, il faut se prosterner devant les riches qui créent des emplois en exploitant leurs employés et en dépensant leur richesse alors que nous, pauvres pauvres, on ne crée pas d’emploi ni en travaillant nous-mêmes, ni en allant chez le boulanger acheter le pain sur levain ou chez le boucher acheter le veau de l’Aveyron bio. Redressement productif mon cul. Partageons d’abord ce qu’on a, on produira davantage ensuite, si nécessaire.
Petite parenthèse sur le mariage pour tous, qui certes va dans le sens de l’égalité des droits, mais ne touche en rien au problème de l’inégalité des revenus. Si on vote à gauche, c’est pour avoir une société où les plus forts, les mieux nés ou les plus malins n’empêchent pas les autres d’avoir leur place au soleil. A droite, on est conservateur, on trouve que le monde est bien comme il est, c’est la nature qui veut ça, le patron naît patron, l'ouvrier bosse pour faire vivre des enfants qui deviendront à leur tour ouvriers, à l'ordre des choses il ne faut surtout rien changer, à part sa voiture, évidemment, son téléphone portable, son ordinateur… si on a l’argent pour, et sinon, on peut s’endetter c’est bien pour la banque.
Le  mariage pour tous… ça fait bien rire, plus personne ne veut se marier, sauf les homosexuels – il paraît qu’on vit trop longtemps pour se marier… et pourtant la vie est bien courte… homosexuel ou pas. L’adoption pour les couples homosexuels ? une loi ne suffira pas… il faudra encore convaincre les tribunaux, je crois que ce sont eux qui décident de la validité des adoptions… Enfin, beaucoup de bruit pour peu de résultat.

Le nucléaire, on savait que Hollande n’était pas contre, on n'attendait rien de ce côté-là, à moins d’un "Fukushima" local, et encore… L’aéroport de Nantes, vu que Jean-Marc Ayrault est de Nantes, on savait qu’on allait devoir y passer, et puis, un aéroport de plus ou de moins… remarquez que je ne prends jamais l’avion, et surtout je n’ai aucun goût pour le béton! Il paraît que quand le bâtiment va, tout va... et pourtant,  allez planter des salades dans le béton!
Bref, le Hollande n’a rien d’écolo, mais absolument rien, bien que certains à droite aient émis à haute voix des craintes... ce gouvernement pourrait être l’otage des quelques « verts » à des postes de responsabilité. L’écologie, ce n’est pas le plus urgent, l’écologie, les Français s’en foutent. Ils n’ont été que 2% à voter pour Mme Joly. Il faut dire qu’elle ne présente pas bien : son visage, vieux, son accent, étranger, et puis c’est une femme, et d’ailleurs elle est juge, ce genre de personne qui fait parfois respecter le droit ! Bref, dehors l’écologie, on verra ça quand, comme aux États-Unis, l’espérance de vie commencera à baisser, quand l’air deviendra irrespirable ; - mais même alors, on pourra toujours mettre en vente des masques à gaz fort seyant, qui nous apporteront peut-être moult parts de marché.
Le plus urgent, c’est comme je le croyais de prendre des mesures pour diminuer les inégalités. Si on a élu un socialiste, c’est pour ça, ou alors les mots n’ont plus aucun sens. Or un certain M. Gallois, Louis de son prénom, nous a sorti de son chapeau un très vilain rapport, où il est dit que les parts de marché de la France ont gravement baissé ces dernières années. Deux remarques à cet égard : dans le même temps les rémunération des chefs d’entreprises, ces incapables qui laissent les étrangers nous prendre nos places sur les marchés, ont-elles diminué ? pas que je sache... Comment le comprendre ? D’ailleurs, comment sait-on qu’une entreprise est française ? A la nationalité de ses actionnaires ? Bref, le Louis Gallois demande un crédit d’impôt de 20 milliards pour les entreprises. Le MEDEF applaudit à tout rompre, la droite se demande si Hollande aura le « courage » de le faire.
Eh bien oui ! M. Hollande a le courage de céder au MEDEF ! M. Ayrault annonce qu’il accorde ce crédit d’impôt aux entreprises !  et pour le financer, vous savez quoi ? l’état va faire des économies et la TVA va augmenter. Il fallait y penser, et M. Sarkozy y avait pensé.
Vous vous en foutez sûrement mais je vais quand même vous dire ce que j’en pense, moi. C’était une sacré connerie soufflée à Sarkozy par le MEDEF, et c’est toujours une connerie, même dans la bouche d’un soi-disant socialiste.

Baisser les impôts des entreprises, supprimer une partie des services publics et taxer le pauvre monde ! Le MEDEF l’a rêvé, Jean-Marc Ayrault veut le faire! Et vous savez quoi ? FO trouve que c’est très bien…