dimanche 20 mars 2011

Bien joué M. Sarkozy!

Alors que la France souffre d'un déficit qui la conduit à supprimer des postes d'enseignants, à fermer des tribunaux, des maternités, des lignes de chemins de fer etc. alors que nos dettes sont paraît-il déjà immenses, comment comprendre qu'on ait choisi d'aller dépenser des millions d'Euros dans une opération militaire hasardeuse en Libye? Voici des bombardements qui feront des morts innocentes d'une part, c'est à peu près certain, et d'autre part, comme on l'a vu en Irak, il est fort probable que des frappes aériennes ne suffiront pas à faire plier M. Kadhafi.
Ceci dit, la cause semble juste : on s'en prend à un tyran sanguinaire. Comment y être opposé? Stratégiquement, c'est bien joué M. Sarkozy! Vous voilà devenu un héros à nos frais. On essayera d'oublier que vous avez accueilli les bras ouverts M. Kadhafi avec tous les honneurs voici quatre ans, alors qu'il avait déjà les mains couvertes de sang.

dimanche 13 mars 2011

Faut-il être "écolo"?

On ne peut empêcher les catastrophes naturelles, on est obligé de vivre avec, c'est ce que font les Japonais. Mais les centrales nucléaires nous préparent apparemment des catastrophes artificielles! Déplacer des milliers de personnes autour des centrales alors qu'on a déjà les conséquences d'un tsunami à gérer, c'est quand même cher payer pour de l'énergie prétendument "propre"! Et puis "Les écolos" c'est qui? Ceux qui se soucient de leur environnement? Ceux qui ne se voilent pas la face? Qui souhaite avoir un environnement dégradé? Les nuages radioactifs ne sont pas des vues de l'esprit. De plus en plus de sites sont pollués, que ce soit à cause "d'incidents" ou de décharges. Et la pollution radioactive est la pire. Arrêtons ça, si on ne le fait pas pour la "planète" il faut le faire pour l'humanité.

jeudi 3 mars 2011

On voudrait que ce soit un rêve...

MM Fillon et Sarkozy sont au pouvoir depuis cinq ans. Ils ont commencé avec le bouclier fiscal. Ils finissent donc avec le bouclier fiscal qu'ils retirent, mais pas vraiment puisqu'en compensation ils suppriment une partie de l'ISF.
Toutes ces prétendues "réformes" n'ont tendu qu'à une chose : protéger l'argent des très riches en baissant les impôts, en supprimant les services publics et les aides sociales. On n'a même pas réduit le déficit public, puisque les impôts disparaissent encore plus vite que les prestations sociales, alors que les gouvernants ne se sont jamais autant "sucrés".
Le plus fort, c'est que M. Sarkozy croit dur comme fer à sa réélection, et peut-être qu'une fois re-président il rappellera M. Fillon? On n'a pas fini de croire rêver...