jeudi 10 juillet 2008

la cantine au pays libéral de Thatcher-Blair et Clinton-Bush...


« De nos jours, un repas d’écolier a toutes les chances d’être constitué de hamburgers Mc Donald’s ou de pizzas Domino’s, le tout arrosé d’un Coca géant. Et alors que les programmes d’éducation physique sont rognés pour des raisons budgétaires, le marché des cantines est octroyé à des chaînes de fast-food comme McDonald’s, Domino’s ou Taco Bell.

Et de nombreux établissements signent des contrats avec des fabricants de sodas pour abreuver écoliers et étudiants, les marques ayant le droit de vendre et de faire de la publicité pour leurs produits sur les campus. Près de deux établissements scolaires sur trois proposent des boissons non alcoolisées, le plus souvent à travers des distributeurs automatiques. En outre, de plus en plus d’enfants deviennent obèses de plus en plus tôt(…) »

Jane Goodall Nous sommes ce que nous mangeons Actes Sud 2008 p.225

« Quelle ne fut pas ma stupeur en parlant à des enfants âgés d’entre six et dix ans d’une région rurale du Nebraska : un seul d’entre eux savait que les pommes de terre sont récoltées dans les champs. Aucun ne savait comment poussent les artichauts et la plupart n’avaient jamais entendu parler de concombres, de poivrons ou de potirons.
Un seul connaissait l’existence des kiwis et un seul autre savait ce que sont les produits bio. Peu après, lors d’un test mené dans un supermarché de Washington DC, un jeune employé a montré un pamplemousse à son chef pour lui demander ce que c’était !

Lors d’une tentative d’amélioration des repas de cantine au Royaume-Uni, les écoliers reçurent des pommes ou des oranges entières, certains ne savaient pas ce que c’était, ils n’avaient jamais eu affaire à un fruit entier de leur vie »

Jane Goodall Nous sommes ce que nous mangeons Actes Sud 2008 p.228